1

Agriculture | s. sgm. f.
Irrigation qui se caractérise par le fait que la quantité totale d´eau apportée est inférieure à celle requise pour atteindre le potentiel maximum de production, et qui est conditionnée par la disponibilité en eau.

Exemple

L‘olivier est réputé pour son adaptation au manque d‘eau et il arrive à survivre à des conditions de sécheresse extrême qui seraient fatales à de nombreuses espèces végétales. Il semble par ailleurs être capable de valoriser remarquablement les apports hydriques estivaux. En effet, Pastor et al. (1999) rapportent que pour un verger traditionnel, l‘apport de quantités limitées d‘eau d‘irrigation, permettent de doubler le rendement par rapport au traitement pluvial. Ainsi, dans les régions disposant de ressources hydriques limitées, l‘irrigation déficitaire se présente comme une alternative intéressante pour minimiser l‘impact du manque d‘eau et optimiser les rendements.

Informations supplémentaires

bien qu´avec l´irrigation déficitaire le potentiel maximum de production ne soit pas atteint, les résultats surpassent toujours ceux de l´oliveraie non-irriguée.